Juillet 2017, départ à la retraite de Martine

Cette fin d’année scolaire a, de nouveau, été le théâtre d’une petite manifestation bien agréable. Cette fois-ci, c’est Martine Dieudonné qui a fait valoir ses droits à la retraite et c’est devant une assistance bien sympathique que s’est déroulée cette petite cérémonie.
Après avoir attendu que l’équipe de France vienne à bout de son adversaire du jour (coupe du monde oblige), les personnes présentes ont pu témoigner toute leur reconnaissance à celle qui, pendant pratiquement vingt ans, s’est occupé des enfants dans le domaine périscolaire (cantine et garderie).
Avant la traditionnelle remise des cadeaux et des fleurs, M. le Maire a tenu à faire une allocution au cours de laquelle il a, dans les grandes lignes, retracé cette période.
• 2000 : Entrée à la garderie sous l’égide des familles rurales, il y avait en moyenne une vingtaine d’enfants quotidiennement.
• 2001, soit une année plus tard, Martine est embauchée par la municipalité et affectée à la cantine où là, c’est à une cinquantaine d’enfants qu’elle servira les repas. La cantine étant, alors, située au rez-de-chaussée de l’actuel foyer socio-éducatif.
• 2008 La construction de la nouvelle cantine débouche sur une autre façon d’aborder le métier avec un nombre sans cesse grandissant de petits convives. Nous en sommes, aujourd’hui à 80 repas servis en moyenne.
• Parallèlement à cette fonction, elle ne lâche pas la garderie qui déménage de locaux en locaux au gré des besoins et des créations ou suppressions de classes.
• Tout ça pour en arriver en 2018 et faire valoir tes droits à la retraite.
Aujourd’hui, c’est une page qui se tourne et Martine va enfin pouvoir consacrer plus de temps à ses loisirs, sa maison, sa famille et son mari.
Pas de souci à se faire à ce sujet car Martine aime marcher et il y a fort à faire dans ce domaine dans un périmètre plus ou moins éloigné de notre village. Et puis, pour aller plus loin elle a choisi le camping-car qui est aussi une philosophie de vie qu’elle partage avec son mari. Enfin, lorsqu’elle ne sera pas par monts et par vaux, ses petits-enfants seront là pour l’éviter de s’ennuyer. Bref, une retraite bien occupée en perspective.
A l’issu de ce petit speech, Martine a tenu à prendre le micro pour adresser tous ses remerciements à ses collègues de travail et aux enseignants avec qui elle a fait tout ce chemin. Ce n’est qu’à l’issue de cette délicate attention, qu’elle a invité tout ce petit monde à trinquer avec elle autour du verre de l’amitié.