Le compteur Linky en 10 questions

Depuis quelques temps déjà, nombre d’administrés se posent et me posent des questions sur le nouveau compteur électrique Linky. Afin de lever quelque peu le voile sur ce qui n’est déjà plus un mystère, on peut essayer d’apporter des éléments de réponses aux questions les plus fréquentes.

  1. Un compteur communicant, c’est quoi? Comme les compteurs actuels, ils enregistrent la consommation d’énergie. Ils communiquent en plus avec les systèmes d’informations des gestionnaires de réseaux pour permettre, notamment, la remontée des données enregistrées par le compteur.

  1. Qui est concerné par le compteur Linky ? Tous les foyers et bâtiments disposant d’une puissance inférieure à 36kVa: particuliers, professionnels, entreprises, collectivités, État.

  1. Qui pose les compteurs Linky ? Un technicien spécialement habilité et formé à la pose du compteur Linky, salarié d’Enedis ou d’une entreprise partenaire identifiable par un logo «Partenaire Enedis pour Linky». Ces opérations sont pilotées par Enedis.

  1. Comment se passera le remplacement du compteur ? 45 jours avant l’intervention, un courrier d’Enedis informe les clients du remplacement du compteur et du nom de la société sous-traitante en charge de l’intervention. L’intervention complètement gratuite (environ 30 minutes en moyenne) et aucun d’aménagement n’est nécessaire (emplacement et taille similaires à ceux de l’ancien compteur) Pour vérifier si l’entreprise de pose de compteur est bien un prestataire d’Enedis appelez le 08 00 05 46 59 (08000LINKY).

  1. Qu’est-ce que les compteurs communicants vont changer pour moi ? Le remplacement du compteur ne changera ni mon contrat, ni le prix de la fourniture d’électricité. Les compteurs communicants permettent : Le relevé des compteurs à distance, un pilotage du réseau plus efficace et de nouveaux moyens de suivi, d’analyse et de maîtrise de la consommation.
  2. Quels travaux engendrent la pose du compteur Linky ? Il n’y a ni travaux de voirie, ni sollicitation des services techniques municipaux, car tout se passe chez le client et dans l’enceinte des postes de distribution Enedis. Pour toute question, Enedis reste à la disposition des municipalités.

  1. Peut-on refuser la pose du compteur Linky ? Les clients : les compteurs sont des outils de comptage des consommations d’électricité; ils font partie des biens concédés à Enedis par les collectivités locales. Le client doit donner l’accès au compteur pour permettre à Enedis d’exercer sa mission de service public.

Les collectivités: si la commune ou l’intercommunalité a transféré la compétence «autorité organisatrice de la distribution d’énergie» (AODE) à une autorité concédante, elle n’a plus vocation à intervenir en la matière.

  1. Quelles données enregistre le compteur Linky ? Il enregistre les seules données de consommation d’électricité. Celles-ci sont cryptées. Aucune donnée personnelle ne transite dans le système. Ces données de consommation sont la propriété des clients et ne peuvent en aucun cas être transmises à un tiers sans l’accord préalable du client.

  1. Quel est le coût global du déploiement du compteur Linky ? Environ 5milliards d’euros qui englobent l’achat du matériel, la pose, le développement du système d’information et le pilotage du programme. Cet investissement financé par Enedis sera compensé par les économies réalisées grâce au nouveau compteur

  1. Quelle est la technologie utilisée par le compteur Linky ? Il n’utilise pas de radiofréquences pour communiquer et respecte l’ensemble des normes sanitaires européennes et françaises. La communication se fait via les câbles électriques existants, en utilisant la technologie CPL (courants porteurs en ligne) utilisée depuis plus de 50 ans, notamment pour envoyer quotidiennement au compteur le signal pour compter en heures pleines ou en heures creuses.

Pour terminer, sachez que, conformément à l’article 2 de la circulaire préfectorale en date du 11 septembre 2018, les communes ne peuvent pas s’opposer à ce déploiement. Enfin, la date prévue pour le début de ces remplacements, sur notre commune, est fixée à juin 2020.