Dans la région

Qu’il nous soit permis, ici, de remercier Catherine et Yves GUITTON qui, par leurs recherches et leur qualités de narrateurs, nous ont permis de vous offrir cette page, faite de nombreux articles.

Classé parmi les plus beaux villages de France, Aiguèze, village médiéval, est perché sur une falaise, qui domine l'Ardèche à la sortie des Gorges de l'Ardèche sur la plaine du Rhône. En avant donc, promenez vous à travers placettes et venelles, à la découverte des empreintes laissées par une longue histoire ! Aiguèze, dont le nom signifie « eau dans le rocher », compte en effet de nombreux puits. Raymond de Saint-Gilles, comte de Toulouse, y construisit les premières tours en pierre de la forteresse, dont la « tour sarrasine » parvenue jusqu'à nous. La forteresse d'Aiguèze (XIe-XIIe siècle) évoque les rivalités entre les barons d'Aiguèze, vassaux des comtes de Toulouse,et les comtes-évêques de Viviers.La concurrence entre ces deux grands seigneurs se termine lors de la croisade contre les Albigeois et la victoire du roi de France allié au Pape. Après des siècles, le village a su préserver une architecture et des vestiges remarquables, comme le donjon, ses remparts et la tour sarrazine, surplombant splendidement la rivière en contrebas. En vous promenant dans les ruelles, vous passerez sous une magnifique voûte, la Combe aux oiseaux, puis devant l'ancien hôpital, sans oublier la place centrale et l'église . Le chemin de ronde emprunté jadis par les guetteurs vous offrira une vue imprenable sur les Gorges de l'Ardèche ainsi que sur le Mont Ventoux . Des escaliers descendent le long de l'Ardèche,où vous pourrez vous baigner... A voir l''Eglise d'origine romane, avec un portail Renaissance et des décors intérieurs restaurés dans le plus beau style baroque...

C'est un bel objectif de ballade pour les touristes (ou les locaux qui ne connaissent pas encore). Dépaysement garanti....un petit coin d'Asie dans le Gard ! Il vaut mieux prendre sa journée : il faut une heure et demie environ pour se rendre à Anduze. La bambouseraie est au bord du Gardon à quelques kms d'Anduze. Des petits restaura nts pas chers l'environnent (menus à 10€ et 17€). Malgré la chaleur, fréquente en cette saison, les bambous offrent une fraîcheur relative. C'est un botaniste mécène, Eugène Mazel, qui a eu l'idée de créer au 19ème siècle un parc spécialisé dans cette herbe étonnante, qu'est le bambou. Car c'est une herbe. Elle peut pousser rapidement (plusieurs centimètres par jour) et atteindre une dizaine de mètres. Elle est très ancienne (les dinosaures la broutaient déjà) et se développe dans le climat chaud et humide de l'Asie du Sud Est. Il y a toutes sortes de variétés à la Bambouseraie, qui sont explicitées le long de la promenade...et toutes sortes d'arbres forts beaux.. Certains bambous sont aussi résistants que l'acier (d'où leur emploi dans les échafaudages en chine)... A noter, un village du Laos et une reconstitution d'un jardin japonais : La vallée du Dragon.. Magnifique !bambouseraie jardin Pour ceux qui veulent « rentabiliser » leur journée, prendre le chemin de fer Anduze-St Jean du Gard avec locomotive à vapeur et vieux wagons .Un délicieux moment de nostalgie. Voici les coordonnées de la bambouseraie :trainTel : 04 66 61 70 47 Site www.bambouseraie .fr

A 2 Km au nord de Saint Paulet de Caisson  sur une colline apparait la chapelle Sainte  Agnès. Cette chapelle d'un style roman provençal du XI ° siècle avec un chevet pentagonal,  a été classée monument historique en 1974. Elle frappe par sa pureté, sa sobriété et son élégance. Elle était située à l'écart du village et au milieu du cimetière, devenu ce jour une esplanade ... A l'intérieur l'abside est formée de cinq arcatures à double voussure en pierres taillées retombant sur des pilastres surmontés de chapiteaux sculptés de têtes archaïques. A remarquer aussi le banc en pierre qui court autour de la base de l'abside. Le petit clocher rectangulaire donne son aspect si caractéristique à la chapelle Ste Agnès et son air de ressemblance avec la chapelle Saint Sulpice de Trignan. Placé au niveau de l'arc de chœur, il s'ouvre par quatre baies, hautes et étroites, il est coiffé d'un petit toit conique, surmonté d'une croix de fer.(Il aurait été probablement ajouté au XVIIème siècle) . La chapelle sainte Agnès, comme celle de Trignan, était une chapelle de cimetière. Leur présence au milieu d'un cimetière, sur une butte, à l'écart du village, pourrait accréditer l'idée d'une « lanterne des morts ». (Cette lanterne indiquerait  aux âmes errantes la présence d'un cimetière et les empêcherait de divaguer et de déranger les vivants !..). La chapelle est le lieu de manifestations musicales de qualité ...

La forêt de Valbonne est un magnifique massif forestier entre la Cèze et l'Ardèche. Au cœur de cette forêt un monastère a été créé par les chartreux en 1204 . Les bénédictins quitteront la chartreuse en 1901 à l'occasion du conflit entre l'Eglise catholique et l'Etat Français (Loi sur les associations -séparation des Eglises et de l'Etat). La chartreuse délaissée pendant 25 ans fut achetée par le pasteur Delord pour y fonder une léproserie qui a accueillie jusqu'à 100 malades en même temps .Les derniers lépreux ont quitté Valbonne à la fin du XX° siècle laissant la place à un centre d'aide par le travail pour handicapés. Ceux-ci travaillent la vigne et font le service de l'hôtellerie ... Pour se rendre à la chartreuse depuis Saint Julien de Peyrolas : En voiture : Passer par Saint Paulet de Caisson A pied : En passant par le chemin de Mézérac En partant du hameau de Cabaresse Au départ de Salazac (chemin qui monte derrière le lavoir) Après une promenade forestière magnifique (et ombreuse l'été) vous découvrirez une vue plongeante sur la chartreuse, qui vous donnera envie de la visiter (cf photo) Site internet ici

Créée en juillet 1994 sur l'initiative d'Eric et de Luc Fougeirol, deux frères passionnés par les reptiles, la Ferme aux Crocodiles est aujourd'hui un parc animalier unique en Europe. La Ferme aux Crocodiles compte plus de 400 animaux. Aujourd'hui, La Ferme aux crocodiles de Pierrelatte est devenue le centre de référence européen en matière de présentation, d'élevage et de conservation des crocodiliens puisque que l'on peut y découvrir 10 des 23 espèces de crocodiliens qui existent dans le monde. Certaines espèces comme le gavial du Gange, le faux gavial de Malaisie ou encore le caïman noir (espèce emblématique de la Guyane française) sont aussi rares en parcs qu'elles sont menacées dans leur milieu naturel. En 2002, l'établissement s'est ouvert à la présentation d'autres reptiles en accueillant des tortues géantes des îles Seychelles et Galápagos. La Ferme aux Crocodiles, c'est également une gigantesque structure d'acier et de verre de 8000 m².Elle représente aujourd'hui la plus grande serre de France ouverte au public. Sous cette immense verrière poussent plus de 600 espèces végétales tropicales. On y trouve ainsi des plantes d'intérêt culinaire parfois dotées de vertus médicinales telles que le cannelier de Ceylan, la cardamome, le gingembre, le caféier ou encore le cacaoyer. La serre a aussi de nombreux arbres fruitiers tropicaux comme le bananier, le papayer, le manguier, le corossolier, ou en core l'arbre à letchidont les fruits servent à régaler les oiseaux. L'ensemble du parcours est agrémenté d'une grande variété de palmiers, de ficus, de fougères arborescentes mais également de plantes aux...

 Au cœur des gorges de l'Ardèche, 3 spéléologues Jean-Marie Chauvet, Éliette Brunel et Christian Hillaire découvrent,  le 18 Décembre 1994  la grotte Chauvet, la plus ancienne grotte ornée au monde, à ce jour.La grotte Chauvet fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 13 octobre 1995.  La grotte Chauvet est unique.. C'est la plus ancienne galerie de peinture du monde (environ 450 peintures recensées). Elle constitue une œuvre d'autant plus inestimable qu'elle témoigne d'emblée d'un art en pleine possession de ses moyens. Ces parois ornées ont provoqué une remise en question de l'histoire de l'art. La vieille idée que des millénaires ont été nécessaires à la gestation de l'art est dépassée. Les chercheurs, qui avaient cru jusque-là déceler une évolution dans la qualité artistique des peintures rupestres, ont admis que celles de la grotte Chauvet (les plus anciennes) sont parmi les plus élaborées. Ils savaient non seulement donner du relief à leurs créatures mais aussi suggérer le mouvement. Plus surprenant encore: elle est de peu postérieure à l'arrivée de l'homme de Cro-Magnon en Europe, et elle aurait été décorée à une époque où il coexistait encore avec les Néandertaliens. C'est sous la direction de Jean Clottes que la grotte est fouillée et étudiée depuis 1995. La période de - 32 000 à - 29 000, est attestée par les représentations de rhinocéros ainsi que par un aurochs qui galope, le cerf mégacéros et le grand bison. Les bêtes dangereuses (mammouths et rhinocéros laineux principalement, ours des cavernes, lions, hyènes, panthères)...

Petit village pittoresque qui mérite la grimpette par la rue "rompe-cul" (tout un programme!) et le passage des voûtes ! Ce village est classé parmi les plus beaux village de France Ne pas oublier d'aller admirer les splendides cascades du Sautadet avec les "marmites de géants"!! (attention danger bien tenir les enfants par la main !!)

Depuis 1985  le Pont du Gard est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco Le Pont du Gard est un des monuments antiques les plus visités de France (1 350 000 visiteurs en 2009). C'est le plus grand, le plus beau, et le mieux conservé des ponts aqueducs romains. En imaginant ce pont de 50 m de haut à trois niveaux, les ingénieurs hydrauliciens et architectes romains ont créé un chef-d'œuvre technique qui est aussi une œuvre d'art.  Sa construction a probablement démarré au milieu du premier siècle après Jésus-Christ sous le règne de l'Empereur Claude et a dû s'achever sous Trajan dans les années 60,  puisque on estime que la construction de l'ensemble de l'aqueduc a duré 15 ans. Le Pont du Gard n'est que le morceau le plus extraordinaire d'un immense aqueduc de 50 km de long, qui partait d'Uzès et allait jusqu'à Nîmes pour l'alimenter en eau. Le dénivelé n'est que de 12 m pour une longueur totale de 50 kilomètres et l'aqueduc serpente à travers les petites montagnes et vallées de l'arrière-pays nîmois. Les ingénieurs romains ont donc dû faire preuve d'une grande précision pour permettre à l'eau de s'écouler par gravité jusqu'à Nîmes. Sur le site du Pont du Gard vous trouverez : Des espaces de découvertes : Musée, Ciné, Ludo (Ludo est un univers ludique à vocation pédagogique destiné aux jeunes de 5 à 12 ans ) , parcours "mémoires de garrigue" ... Des évènements toute l'année : Animations, expositions, conférence et l'été plage aménagée et surveillée Des visites guidées Possibilité de carte d'abonnement...

Tout l'espace géographique autour de Saint Julien de Peyrolas est structuré par le Rhône. Un des plus grands fleuves de France avec plus de 800 Km et le plus fort débit en eau et en alluvions charriées, il marque la limite entre les Alpes et le Massif Central dans notre région.. Historiquement il a longtemps constitué la frontière entre le royaume de France et l'Empire Romain Germanique. Voie (difficilement) navigable, il venait battre les quais du port de Saint Saturnin, devenu au XII° siècle  Pont Saint Esprit. Le passage des arches du pont était difficile..Madame de Sévigné a fait un récit haut en couleur de son « naufrage» à Pont Saint Esprit. C'est une des raisons pour lesquelles on a  construit dans les années 50 le canal de Donzère à Mondragon, également pour prévenir les inondations fréquentes. Le bas de Pont Saint Esprit était régulièrement sous l'eau ! Ce fut la fin du port...La construction d'une digue a coupé Pont Saint Esprit de son fleuve.. Si vous voulez imaginer ce qu'était le Rhône à Pont , avant la construction du barrage, allez à Saint Etienne des Sorts. Ce  village a donné de nombreux  mariniers, qui ont assurés le transport des marchandises et matériaux sur le Rhône avec des bateaux relativement petits, appelés "sapines"jusqu'au début du XX°siècle . Les mariniers de Saint-Etienne-des-Sorts ont transporté les pierres pour construire la pluspart des digues au bord du Rhône, de Pont Saint Esprit à  Avignon,. Le fleuve, grossi des eaux de l'Ardèche au niveau de Pont Saint Esprit,...

Ecrin de verdure, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, c'est un territoire authentique. Mille kms de randonnée, gorges et canyons, escalade, musées, produits du terroir, tout pour passer des vacances tranquilles, Les Cévennes sauront séduire tous les amateurs de nature, de métiers, de culture et d'histoire. Entre les monts Aigoual et Lozère, c'est toute une diversité de lieux à découvrir. Les Cévennes sont à deux pas, la carte 2014 est sous vos yeux, il ne reste qu'à choisir votre ballade : · Sites naturels (bambouseraie, grottes Cocalière, Demoiselles, Salamandre, Trabuc, verger du Figuier etc.) · Musées (Aquarium St Jean du Gard, du mineur, mine témoin, du désert, préhistorama, etc.) · Sports et aventures (base nautique des Camboux, pôle mécanique d'Alès, Abracadabranches, Thermes de Fumades etc.) · Train des Cévennes Gardon d'Anduze), train d'Andorge (Gardon d'Alès) · Et tout ce qu'il est possible de découvrir.   consulter le site www.cevennes-tourisme.fr

Les grottes de Saint-Marcel-d'Ardèche ont été découvertes en 1835, par un chasseur d'Aiguèze. Elles se sont formées dans le lit d'une ancienne rivière souterraine. Ces grottes regroupent environ 40 kilomètres de galeries. Depuis 1989 la visite de la grotte a été ouverte au public, pour y accéder, prendre la route touristique des Gorges de l'Ardèche, à proximité immédiate du "Grand Belvédère". Pendant une heure, on découvre une infime partie des galeries.  son succès tient à l'immensité des salles, à l'importance et à la beauté des concrétions, à la vaste étendue de ses "gours" (bassins) festonnés de calcite, l'ensemble souligné par un son et lumière de qualité. Les grottes de Saint-Marcel-d'Ardèche sont uniques en Europe grâce à leurs « gours ». Il s'agit de petits bassins étagés qui se sont créés par l'écoulement de l'eau dans les galeries. Le site a mis en place un éclairage spécial et un spectacle de sons et lumières pour mettre en valeur ces bassins. Le bleu, le jaune et le vert des lumières donnent à la salle des gours un aspect féérique. A proximité des grottes de Saint-Marcel-d'Ardèche, un sentier de randonnée a été mis en place. Il permet de découvrir la flore méridionale, des mégalithes : un menhir et un dolmen. Ouverture de mi-mars à mi-novembre pour plus de renseignements consulter le site ICI

La chapelle Saint-Sulpice a été classée monument historique en 1932. En venant de Saint Martin d'Ardèche en direction de Saint Just , prendre à gauche la direction du hameau de Trignan, continuer 2 km  au delà du hameau, la chapelle Saint-Sulpice apparaît de loin, au milieu des vignes, entourée d'un  bosquet de chênes.  Dans sa sobriété,  il se dégage de cet endroit une impression de paix et une grande beauté. Ce petit édifice rappelle la chapelle Sainte-Agnès, située  dans le Gard près de Saint Paulet de Caisson Dans les murs repérer les nombreux remplois: Pierres ornées de pampres, rinceaux et entrelacs qui seraient carolingiens et même une pierre tombale servant de pierre d'angle. Au XVII e siècle elle est devenue chapelle des Hospitaliers, d'importants travaux ont alors été réalisés, dont l'érection du clocheton carré à quatre ouvertures que l'on voit aujourd'hui. Lorsque la Révolution vendit les biens de la commanderie, la chapelle fut épargnée et devint dépendante de l'église de Saint-Marcel. A visiter également La chapelle Notre-Dame de Cousignac (aux confins nord de Bourg Saint Andéol  sur le domaine de notre dame de Cousignac ) La chapelle Saint-Julien-la-Renne Pour plus de renseignements consulter le site ICI

« Nos nuits sont plus belles que vos jours » écrivait Jean Racine à un ami parisien pour décrire son séjour à Uzès ... En effet, aujourd'hui encore, aucun touriste ne peut faire un séjour durable dans la région sans faire un détour par Uzès. De Saint Julien de Peyrolas vous pouvez passer par Pont,  Bagnols,  Remoulins (et combiner avec une visite du Pont du Gard) ou laisser la N86 avant Pouzillac et prendre une charmante route qui vous mène à Uzès par le plus bel accès (vallée de l'Alzon et promenades Jean Racine) . Encore mieux si vous ne craignez pas les tournants, passez par Salazac, Goudargues, Verfeuil, un petit bout de la route d'Alès et Saint Quentin la Poterie, puis la charmante arrivée !.... Arrivés à Uzès il faut déambuler dans cette vieille ville au charme fou : Avec un passage obligé à la tour Fenestrelle, aux orgues de la cathédrale, à la vue de la promenade Jean Racine , sans oublier le « Duché »(le drapeau flotte quand le duc est là), la place aux herbes et toutes ces rues du XVIIe,  XVIII siècle ... Pour ceux qui aiment la littérature, relire les pages autobiographiques d'André Gide (« Si le grain ne meurt ») consacrées à Uzès.. Pour plus de renseignements consulter le site de l'office du tourisme ICI

Charmant village perché sur la colline, depuis lequel on a un point de vue remarquable sur le Ventoux et la Vallée du Rhône. A voir le seul moulin à vent en état de fonctionnement dans la région, la chapelle romane St Jean-Baptiste, la chapelle St-Pierre et le château Médiéval (privé) et de belles maisons en pierre .... La Chapelle romane St Jean-Baptiste : classée comme monument historique depuis 1986, bâtie fin du XIe siècle a conservé de superbes peintures murales intérieures datant du milieu du 14e siècle. Fin Juin début Juillet s'y déroulent des soirées musicales... Le Moulin à vent de Vénéjan : Datant de 1813, le moulin originel a fonctionné une centaine d'années. fin 1999 début 2000. Le moulin de Vénéjan a été restauré. C'est dans le respect total de la tradition provençale qu'il a été réhabilité. Grâce au savoir faire des compagnons du devoir le mécanisme est en parfait été de marche, et lorsque le vent souffle on peut voir ses ailes tourner. Visites possibles contacter la mairie de Vénéjan du lundi au vendredi . Renseignements au 04 66 79 39 08 Le premier château du Xe siècle a été implanté sur la colline du site actuel puis sa chapelle . Un Guillaume de Vénéjan, évêque d'Uzès au XIIe siècle fondera la Chartreuse de Valbonne. De 1290 à la fin du VIe siècle, se succéderont les lignées des De Béziers à qui l'on doit le château, puis les Ancezune et les Grignan dont le dernier épousera Marguerite de Sévigné, la fille de...

Troglodyte veut dire habitants des cavernes ;A proximité de Bollène se trouve un village troglodyte abandonné mais encore en très bon état.  Un ensemble remarquable où l'on trouve des vestiges allant des Celto-ligures aux Romains jusqu'au XIXè siècle. Le village troglodytique un des plus beaux et des plus importants de France  Le village médiéval sur l'éperon rocheux défendu par le château fort XIe et XIIe siècle L'oppidum protohistorique où certains historiens y situent la ville d'Aéria, principale cité des Tricastins Seules les promenades pédestres dans le site sont encore autorisées. A partir du rond point de sortie d'autoroute à l'entrée de Bollène prendre la direction du centre Leclerc et repérer sur la droite la chapelle Saint Pierre. Attention il n'y a aucune signalisation prendre la petite route à gauche de St Pierre (orientée Nord Est ) jusqu'à l'auberge de Barry prendre à droite , monter «3à4 Kms d'une route en lacets . Garer la voiture au parking et poursuivre à pied sur la gauche plusieurs circuits possibles. Le village était encore habité il y a une cinquantaine d'années. Les maisons creusées dans le roc sont assez bien conservées. La visite est intéressante pour les adultes et passionnante pour les enfants : jeu de piste ou chasse au trésor selon leur imagination. Traverser tout le village et pousser jusqu'au belvédère où on a une vue magnifique sur la vallée du Rhône ... On peut aussi accéder par le haut (Saint Paul les 3 châteaux-Saint Restitut- les caves cathédrales ) C'est une promenade d'&heure environ (au parking...